Haras Ange Blanc Elevage de chevaux Camargue, manipulation, débourrage, dressage, problèmes comportementaux, organisation de spectacles équestres, etc.

Historique

Le haras “Ange Blanc” a été créé par André MARTIN, en février 2008.

André MARTIN est né à Monteux dans le Vaucluse le 18 septembre 1948. Il a 14 ans, quand il découvre un ranch du côté de Venasque, le “Ranch de la Vallée Verte” où il s'organisait de superbes spectacles western (c'est à cette époque qu'il a acquis son surnom de “l'indien”) ; puis quand il a demandé à quelle race appartenaient ces magnifiques chevaux blancs, un cavalier lui a répondu “ce sont des Camargues”. Il allait souvent avec ses parents à la mer aux saintes Maries de la Mer et quand il leur en a parlé, ils lui ont dit : il y en a aux Saintes Maries, on ira les voir un jour”. Quand il a vu tous ces chevaux qui vivaient en liberté avec des taureaux il a décidé d'y retourner seul. Le week-end, souvent, ses parents partaient dans la Drôme restaurer une vielle batisse qu'ils avaient achetée et André était donc censé être chez sa tante pour ne pas rester seul et faire des bêtises. Mais il partait avec son vieux cyclomoteur et roulait la nuit pour aller là-bas et passait toute la journée à observer les chevaux. Il a avoué ce mensonge  à sa mère quarante ans après ; et sa mère lui répondit “je le savais, mais c'est bien que tu me l'aies dit”, il a été très soulagé ce jour-là.

C'est Tempête Des Jardins qui appartient à une amie et qu'ils sont allés chercher en Camargue quand elle avait 7 mois qui a réveillé tous ces souvenirs. Elle lui a redonné la motivation du contact et du travail avec ce merveilleux cheval ; l'amour du Camargue était toujours bien présent. André nous raconte l'histoire de son affixe d'élevage :
“Nous étions en décembre et je ne trouvais toujours pas de nom pour mon affixe, le premier choisi “Du Mistral” ayant été refusé car déjà utilisé et non enregistrable. Il fallait absolument l'envoyer aux Haras Nationaux avant la fin du mois, sinon attendre décembre de l'année suivante. Une de mes poulinières (Quenotte de Tarnié) était en gestation donc, pas le choix, il fallait trouver ! Une employée des Haras me téléphona pour me demnander le nom et, soudain, un souvenir me revint en mémoire : Un matin, j'avais comme d'habitude emmené mes chevaux aux marais en liberté pour la journée en montant ma poulinière Quenotte de Tarnié, les autres suivaient. Je les récupérais le soir mais je n'arrivais pas à monter sur Quenotte car je m'étais blessé au dos dans la journée. Passablement énervé, je m'apprêtais à marcher quand, surprise, Quenotte partit au petit trot et s'arrêta contre une butte, me regarda et attendit. Je n'y croyais pas trop, mais si ! Je montais sur la butte et m'assis facilement sur la selle. Avant de démarrer, je mis mes bras autour de son encolure et murmurais à l'oreille de Quenotte “merci, t'es un Ange ma chérie”, puis tout le troupeau nous suivit jusqu'à la pâture.
Le nom était trouvé avec “Ange” et comme les poils des chevaux Camargues sont blans, “Blanc”. Je répondis dans un réflexe à l'employée “Ange Blanc”. Elle me dit “C'est très joli, j'aimerais bien connaître l'histoire qui a déterminé ce choix”, je la lui racontais bien sûr. Elle vérifia la disponibilité et cet affixe étant libre, j'envoyais donc le document accompagné du règlement pour entériner et protéger le nom.”

Il a donc Choisi ce nouvel affixe car le Camargue est vraiment un ange et en plus il est blanc. Il a ainsi acheté la première poulinière Quenotte du Salin pendant le salon Camagri aux Saintes Maries de la Mer en février 2008 où il est allé pour présenter Tempête et a adhéré à l'association officielle l'AECRC (Association des Eleveurs de Chevaux de Race Camarge) puis, un peu plus tard en mai de la même année, il a acquis la deuxième qui s'appelle Quenotte de Tarnié. Une pouliche de 7 mois Ulla des Romanes est venue agrandir le cheptel en novembre 2008, puis c'est Patchaka qui est arrivé le 8 février 2009. Saga de Maguelonne a rejoint l'élevage le lundi 19 juillet 2010. Perdigau du Cazeau étalon Camargue a rejoint l'élevage le 27 juin 2011. Actuellement, le haras comprend 5 juments dont 4 poulinières , 2 hongres et 1 étalon. S'ajoutent les montures des bénévoles, 2 juments, 3 hongres.

André avec Quenotte de Tarnié

photos13

André et Quenotte du Salin, la première poulinière de l’élevage, dédédée d’un AVC le 22 décembre 2008.

0015quenottearrivee7jours

La croix de Camargue

croix_camargue

Pêle-mêle